Avenir de la pêche en Méditerranée

Attaché au maintien durable des emplois en mer Méditerranée et sur le bassin de Thau, j’ai souhaité rencontrer les acteurs du monde de la mer dès le début de mon mandat de député.

C’est en ce sens que j’étais présent sur le port de Sète lors du blocus organisé par plusieurs chalutiers, dont celui du prud’homme major, et petits-métiers jeudi 6 septembre.

J’ai écouté attentivement leurs revendications et leurs attentes afin d’en faire part au Ministre compétent, M. Frédéric Cuvillier.

Je partage nombre de leurs inquiétudes, qu’elles portent sur le coût des carburants, les plans de gestions pluriannuels, le règlement des contrats bleus, le dossier des Concessions de Pêche Transférables (CPT), ou encore sur l’adaptation de la réglementation européenne aux spécificités méditerranéennes.

Le Gouvernement est alerté et il est totalement mobilisé. Et j’ai toute confiance en notre ministre. Je ferai tout pour que des solutions puissent être apportées rapidement.

Sur certains de ces sujets, c’est au plan européen que les décisions se prennent. J’ai donc pris connaissance de l’avancée des débats au Parlement européen sur l’avenir de la Pêche, en lien avec Isabelle Thomas, députée européenne socialiste et responsable du dossier à Bruxelles. Là encore, nous sommes mobilisés.

Je veillerai à ce que leur action ne reste pas lettre morte.