Avec les ministres dans l’Hérault

Lundi matin, j’ai assisté à l’ouverture du 108ème Congrès des Notaires qui se tient à Montpellier du 23 au 26 septembre au parc des expositions, dans la salle de l’Arena.

Depuis 1981, les notaires de France tiennent un congrès annuel dont la vocation est de confronter le droit, ses évolutions et les besoins de la société perceptibles au travers de leurs pratiques quotidiennes.

Cet évènement rassemble plusieurs milliers de professionnels du monde notarial et plus largement de la communauté des juristes (magistrats, professionnels, universitaires notamment) autour d’un thème juridique d’intérêt général inscrit dans l’actualité ; leur choix cette année : la « transmission ».

Avec mes collègues députés, j’ai eu l’occasion d’y entendre s’exprimer la Garde des Sceaux Christiane Taubira qui a pris le soin, avec une aisance assurée à l’oral, de rappeler que « le notariat est d’une indiscutable nécessité » avant de souligner « le rôle social infiniment précieux » de la profession et de s’élever contre la « déréglementation » qui rend « vulnérable notre système judiciaire.

Non sans humour, elle a également insisté sur le rôle dynamique remplit par les femmes au sein de cette profession suggérant au passage que des efforts pouvaient être encore fait quant à leur représentation dans l’organe de direction.

Enfin, elle n’a pas manqué de répondre point par point aux différentes revendications défendues par la profession ce qui lui a valu d’être longuement ovationnée par une salle debout à l’issue de son intervention.

Quelques heures plus tard, changement de décor, changement d’acteurs: le ministre de l’Économie et des Finances Pierre Moscovici, en déplacement dans l’Hérault, était invité à découvrir l’entreprise ESII dont le siège est basé à Lavérune ; en présence de nombreux élus de la famille socialiste, nous l’avons donc accompagner dans sa visite.

L’occasion pour le ministre d’apprécier le savoir-faire de cette société (leader français du secteur) spécialisée dans le développement et la commercialisation des technologies et des services destinés à la gestion de l’accueil dans les entreprises et les administrations.

Ce dernier en a profité pour exposer à nouveau les tenants et les aboutissants de la future Banque publique d’investissement qui rassemblera outre l’État, la Caisse des dépôts, Oseo, l’agence de financement de l’innovation, etc… et qui disposera de « 30 milliards d’euros de moyens d’intervention immédiats » .

Au terme de cette journée, un sentiment général se dégage : les ministres comme les députés honorent leurs responsabilités par leur présence sur le terrain leur permettant ainsi de rester au plus proche des préoccupations réelles des Français.