Le pacte républicain a tout à gagner du droit de vote des étrangers aux élections locales

Gilles d’Ettore n’a décidément rien d’autre à faire que d’opposer et les membres de la famille socialiste, et les Français. Après un amalgame de mauvais goût entre logement social et délinquance, il agite désormais le spectre du communautarisme. Je le déplore.

Contrairement à ce qu’il prétend, Manuel Valls soutient la proposition d’élargir aux étrangers résidant légalement sur le sol français depuis 5 ans la possibilité de voter aux élections locales, comme en témoigne son intervention lors des questions d’actualité à l’Assemblée Nationale mardi dernier.

Dès lors que nous donnons le droit de vote aux ressortissants des pays membres de l’Union européenne, pourquoi ne pas l’accorder également à ceux qui entretiennent un lien fort avec la France depuis des décennies, les mêmes qui, je le rappelle, y paient des impôts.

Je souhaite pour ma part que ce droit soit reconnu sous réserve de réciprocité. Autrement dit, seuls les ressortissants de pays où le droit de vote est reconnu aux Français doivent pouvoir voter dans les mêmes conditions.

Selon le maire d’Agde, l’élargissement du corps électoral français n’aurait comme conséquence qu’un parasitage des scrutins locaux par des enjeux identitaires. Quelle détestable image des étrangers et de l’intégration! Une telle vision de ses contemporains et du monde est regrettable pour un élu qui se prétend républicain.

Pour conclure, je me permettrai de lui rafraîchir la mémoire : le Président de la République Nicolas Sarkozy, le député Yves Jégo, le Ministre Brice Hortefeux et bien d’autres encore avaient plaidé pour le droit de vote des étrangers aux élections locales… Avant de faire machine arrière, il est vrai.

Monsieur d’Ettore, en perdant son fauteuil de député, s’affranchirait-il des positions qu’eurent Nicolas Sarkozy et Brice Hortefeux lorsqu’ils étaient aux responsabilités ?

Le débat sur la représentativité du corps électoral français mérite mieux que les épouvantails du communautarisme!