Propos de F. Commeinhes: halte à la discrimination!

Depuis quelques semaines, certaines personnalités de droite élues dans notre région s’illustrent tristement par leurs propos infamants et discriminatoires proférés à l’encontre de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Après Raymond Couderc, Sénateur-Maire UMP de Béziers, c’est donc au tour de François Commeinhes, Maire UMP de Sète.

En utilisant le terme « femelles » à propos des femmes homosexuelles, monsieur le Maire témoigne ainsi du mépris qu’il porte aux femmes assimilées par cette odieuse formule à des animaux en raison de leur orientation sexuelle.

Je m’oppose clairement à une telle approche suggérant, maladroitement, que l’orientation sexuelle puisse se réduire à une détermination biologique.

J’estime pour ma part que nous sommes façonnés non par nos gènes ni notre genre mais par notre environnement et par les conditions familiales et socio-historiques dans lesquelles nous évoluons.

De nombreux Sétois, particulièrement choqués par ces propos, m’ont alerté sur le caractère injurieux de sa déclaration: j’avais d’ailleurs immédiatement réagi sur Twitter, mardi matin, à la lecture de ces propos!

Je m’associe à eux ainsi qu’au Collectif Contre l’Homophobie pour la condamner fermement, même si j’ai pris acte de ses excuses partielles.

Plus largement, ce type de dérapage engage la responsabilité politique de Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP. Aussi, je lui demande solennellement de prendre position face à une telle situation et de rappeler ses troupes à l’ordre.