A Florensac pour les assises départementales de l’UDAC

Udac - assises - SD JLC PM

Le Vice-Président de l’UFAC Paul Marquidès, le Président de l’UDAC34 Jean-Louis Cansot et le député Denaja à Florensac

Vendredi 17 octobre j’étais présent à Florensac pour les assises de l’union départementale des anciens combattants à l’invitation de son président Jean-Louis CANSOT. Etaient également présents M. le Maire de Florensac Vincent GAUDY, M. le Vice-Président du Conseil Général Michel GAUDY, M. le Secrétaire Général de l’UDAC34, Francis PIGEAUD, M. le Vice-Président du l’UFAC Paul MARQUIDES, chargé de la commission civisme et mémoire, le Général Deschamps, originaire de Florensac et enfin, Mme Joëlle Latapie-Suret, directrice départementale de l’ONAC représentant M. le Préfet de Région.

Créée par l’ordonnance du 14 Mai 1945 portant la signature du Général De Gaulle, l’association, au niveau national, a pour but de regrouper les associations de combattants et victimes de guerre, en vue de coordonner leur participation à l’organisation de la paix et de la sécurité nationale et internationale et de défendre leurs intérêts moraux et matériels.

Garante du souvenir, de la mémoire et de la transmission des valeurs d’histoire et de paix pour les nouvelles générations, l’UDAC compte près de 16.000 membres et regroupe 15 associations et 8 unions locales au niveau départemental.

Réunis au domaine du Bousquet, les représentants des associations adhérentes de l’UDAC ont pris connaissance du rapport d’activités de leur union départementale et des actions menées au niveau national par l’UFAC, avant que les élus ne prennent la parole.

Dans mon intervention, j’ai souhaité témoigner de l’honneur d’être à leurs côtés lors de ses assises départementales et de l’immense respect que j’ai pour eux. Respect pour eux et tous les Anciens Combattants qui les ont précédés pour défendre nos libertés et les valeurs fondamentales de la République, mais aussi respect pour mon histoire familiale en tant que petit-fils de résistant familier du devoir de mémoire depuis mon plus jeune âge. Udac - assises - tribune SD

J’ai ensuite souhaité mettre en lumière le rôle de leur association, notamment les différentes actions mémorielles qu’ils mettront en œuvre dans notre département dans l’année de commémorations qui s’ouvre. Commémorer, c’est en effet essentiel. D’abord, pour ne jamais oublier que le prix à payer fut immense, mais aussi pour honorer la mémoire de tous ceux qui se sont battus pour défendre nos idéaux, « tous ces combattants de l’ombre qui cherchaient la seule lumière qui vaille : la liberté », comme le soulignait François Hollande dans son discours du 4 octobre 2013 à Ajaccio. Les Anciens Combattants ont en effet des droits imprescriptibles sur la Nation et sur nous tous, un droit à réparation morale et matérielle.

Le devoir de mémoire, en permettant de mieux appréhender le présent, nous permet aussi de construire le futur de notre société. C’est pourquoi l’expérience des anciens combattants et leur connaissance intime de l’histoire sont aussi précieuses : en faisant revivre l’histoire, ils permettent aux générations suivantes de comprendre les comportements des uns et des autres pendant ces périodes extrêmement troublées.

Conscient du caractère primordial de leur mission et de la faiblesse de leur moyens matériels, j’ai donc annoncé à l’assemblée présente que je soutiendrai le budget de l’UDAC via la réserve parlementaire dont je dispose l’an prochain. Cette somme, d’un montant de 5.000€, permettra de financer une partie de ces actions mémorielles dont l’exposition itinérante d’une fresque sur les Grandes Guerres du 20ème siècle, ou encore l’achat d’ouvrages à destination des jeunes participant au prix civisme et mémoire et le prix de la résistance au niveau départemental.

J’ai par ailleurs souhaité insister sur trois engagements décisifs pris par le Gouvernement concernant le budget des anciens combattants pour 2014, à savoir :

  • l’octroi de la carte du combattant à tous ceux qui totalisent 120 jours de présence en Afrique du Nord, à condition d’avoir débuté leur séjour avant le 2 juillet 1962 (la « carte à cheval »),
  • l’augmentation du plafond de l’aide différentielle, qui est porté à 932 euros,
  • l’augmentation de 6% des crédits d’action sociale de l’ONAC.

Ces engagements, aussi modestes soient-ils, témoignent du respect de la République envers ceux qui ce sont battus pour elle.

Cela étant dit, avec d’autres collègues parlementaires, nous souhaitons que ce soutien aille plus loin, en portant notamment le plafond de l’aide différentielle à 977€ et en permettant aux veuves et aux veufs (ayant eu au moins un enfant) de bénéficier à nouveau de la demi-part fiscale supplémentaire supprimée en 2008. Ces revendications, légitimes, seront relayées dans le cadre de la discussion budgétaire qui s’est ouverte à l’Assemblée, je m’y suis fermement engagé.

Udac - stèle - SD VG MGAu terme du temps dédié aux différents discours, nous nous sommes ensuite rendus en cortège au monument de toutes lesUdac - stèle - SD guerres de Florensac, pour un dépôt de gerbe très émouvant du fait de la présence de la chorale florensacoise. Entonnés a capella, le chant des partisans et la Marseillaise ont donné à notre instant de recueillement une dimension toute particulière.

Nous nous sommes également rendus devant la plaque commémorative honorant la mémoire d’un résistant florensacois assassiné en déportation, M. François MIOCH.

A notre retour au domaine du Bousquet, nous avons ensuite assisté au vernissage de l’exposition portant sur les grandes guerres du XXème siècle dont j’ai pu apprécier les vertus pédagogiques indéniables : c’est un réel plaisir de contribuer à ce que cet outil de mémoire puisse être porté à la connaissance des héraultais, petits comme grands.

Cliquez ici pour accéder à l’article que le Petit Journal a consacré à cet évènement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s