La Croix-Rouge : 150 ans au service des autres

croix rouge

Le 28 avril dernier, j’étais en Agde pour assister au vernissage de l’exposition “Humaniser la vie ?” en l’honneur des 150 ans de la Croix-Rouge.

L’événement s’est déroulé en présence de Jean-Jacques Eledjam, Président de la Croix-Rouge Nationale, de Denis Cuvellier, Président de la Croix- Rouge de l’Hérault, de Christophe Savalle, Président de la Croix-Rouge-Maison d’Agde, du maire d’Agde, du maire de Vias, du conseiller général du canton ainsi que des membres bénévoles de la Croix-Rouge et des présidents d’associations locales.

DSC_0008

Si je tenais absolument à être présent, c’est avant tout parce que je considère qu’il n’y a pas de plus noble mission que celle qui vise à protéger la vie et la santé ainsi qu’à faire respecter la personne humaine en favorisant la compréhension mutuelle, l’amitié, la coopération et une paix durable entre tous les peuples.

En nous proposant de remonter le fil du temps qui nous sépare de la création de la Croix Rouge, cette exposition fait d’ailleurs œuvre de pédagogie et nous permet de mieux appréhender le chemin parcouru par ses bénévoles et celui qui reste à parcourir afin de réaliser les objectifs que ses membres fondateurs s’étaient fixés le 22 août 1864 avec la signature de la première convention de Genève.

En effet, on oublie parfois qu’avant d’être l’association locale qui forme ceux qui le souhaitent aux gestes de premier secours, la Croix Rouge a initialement été conçue pour apporter un secours sanitaire et médical aux militaires et civiles blessés lors des conflits qui ont secoué le continent européen au XIXème siècle.

L’exposition nous invite ainsi à prendre conscience que c’est le cataclysme de la seconde guerre mondiale qui va révéler à la Croix-Rouge la nécessité de créer en son sein de véritables équipes de secouristes, formées par elle.

DSC_0005

A cette noble mission à laquelle s’attèle ses nombreux bénévoles depuis plus d’un siècle, s’adjoignent également des principes de comportement et d’organisation, exemplaires, que la Croix Rouge s’est toujours appliquée, résumés sous deux triptyques : le premier impose impartialité, neutralité et indépendance à ses membres et comités et le second élève le volontariat, l’unité et l’universalité au premier rang de ses principes d’organisation.

Enfin, il faut également insister sur les missions de lutte contre la précarité dans nos territoires où les bénévoles de la Croix Rouge viennent en aide chaque année à près d’un million de nos concitoyens.

La tendance qui se dessine avec l’augmentation toujours plus importante du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire, et des besoins essentiels tels que le chauffage ou le loyer, est inquiétante.

Dans un contexte de crise économique et financière et compte tenu de ses impacts sur les populations déjà fragilisées, la Croix Rouge a besoin de bénévoles et doit voir ses moyens d’action soutenus par l’Etat. C’est la raison pour laquelle j’étais d’ailleurs intervenu à l’Assemblée Nationale pour que la France œuvre à la sanctuarisation des sommes dégagées au niveau européen pour le PEAD, plan pour les plus démunis.

Parce que nous devons être solidaires de la souffrance des uns et des autres, j’espère que cette exposition suscitera de nombreuses vocations. Pour ma part, je me suis engagé publiquement à soutenir financièrement la Croix-Rouge l’an prochain par le biais des crédits qui me sont alloués au titre de la réserve parlementaire.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s