Escale à Sète : Ségolène Royal venue célébrer les 350 ans du port

SR 2

La ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, en charge des Relations internationales sur le Climat, Ségolène Royal, était présente samedi 26 mars à l’heure où « l’île singulière » vibrait pour Escale à Sète, la grande célébration des traditions marines.

SR 3

Aux côtés du député Sébastien Denaja, de la présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées Carole Delga, du Président du Conseil Départemental Kléber Mesquida et du Sénateur-Maire de Sète François Commeinhes, la ministre a participé au défilé des équipages des 150 voiliers et navires présents, alors que 50 000 personnes étaient venues fêter les 350 ans du port de Sète.

SR 5

Lors du discours tenu devant la criée aux poissons, Mme Royal a salué l’identité maritime forte de la ville et mis en avant les atouts indéniables de ce qui doit rester une source de richesse, la Méditerranée. Et de rappeler le rôle central des « gens de mer », premières sentinelles conscientes de la fragilité de cet écosystème hors du commun mais aussi de ses potentialités pour la croissance bleue.

Ce « territoire sous pression » était au cœur de la visite de la ministre puisqu’elle a effectué une sortie en mer sur le bateau de la SNSM afin de visiter les infrastructures portuaires aux cotés de la Présidente de la Région, propriétaire et gestionnaire du port, avant de rencontrer, sur un chalutier amarré près de la capitainerie, les représentants des filières conchylicoles et des pêcheurs. S’il n’y a plus lieu de parler de surpêche en Méditerranée, les problèmes structurels de pollution et de réchauffement climatique menacent directement son écosystème et inquiètent les filières économiques qui en dépendent.

SR 4

Mme Royal a déploré la dégradation de la biodiversité de cette mer qui, pourtant, porte un grand potentiel avec près de 17 000 espèces représentées, et a tiré la sonnette d’alarme sur les symptômes préoccupants (baisse de la biomasse des poissons bleus, diminution de la densité du plancton…). Ces problématiques marines étant désormais clairement connues, la ministre souhaite notamment recentrer les moyens de l’Ifremer sur des enjeux importants, comme la rupture des écosystèmes et l’impact de la pollution sur la chaine du vivant.

La mer doit devenir un espace de reconquête écologique et économique. Cet espace est porteur de projets à forte valeur ajoutée (éolien marins, fermes conchylicoles biologiques, …), et c’est à nous, habitants de la méditerranée qu’il revient d’en développer toutes les potentialités.

SR 6

La Ministre de l’Environnement a clôturé sa journée au Musée Paul Valéry, où les œuvres des artistes sétois Jean Denant, Robert Combas et Hervé Di Rosa l’ont particulièrement marquée. Mme Royal a pu profiter du panorama unique offert par le musée sur la Méditerranée, illustration vivante des paroles du poète éponyme, « La mer, la mer toujours recommencée ».

Cette visite de terrain a des suites. Le député a interpellé la Ministre, lors de la séance des questions au gouvernement du mercredi 29 mars, sur l’état de la mer Méditerranée, les moyens de la préserver et d’en faire un véritable levier de la croissance bleue française. Mme Royal a annoncé plusieurs grandes mesures en faveur de notre espace maritime. Elle a ainsi réuni les acteurs actifs sur les questions d’environnement, d’énergie et de climat lors d’une réunion mercredi 6 avril pour faire un tour d’horizon sur l’après COP21 et sur la transition énergétique en mouvement, réunion à laquelle a participé le député Sébastien Denaja.

diner cop 21

Elle a aussi annoncé l’ouverture, le 8 avril, de la 2e conférence nationale de l’océan pour la croissance bleue et le climat, à Paris. En associant à nouveau l’ensemble des acteurs, la ministre souhaite faire un point d’étape, lancer de nouvelles actions concrètes et réaffirmer ses priorités pour la mer et les océans. L’objectif est de parvenir à une gestion durable des activités en mer et sur le littoral pour maintenir la bonne santé des écosystèmes marins. Cet évènement doit être l’occasion de porter un message fort au niveau national, européen et international.

La COP 22, qui doit se tenir en novembre prochain au Maroc, placera l’océan au cœur de priorités de l’action climatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s