Un nom fédérateur pour notre grande région

Carte région LRMPDans le cadre de la consultation citoyenne lancée par la Présidente de la Région Carole Delga, le député Sébastien Denaja a souhaité faire part de ses réflexions concernant le nom de notre grande région issue de l’union entre le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Ardent défenseur de cette union, le député Sébastien Denaja a en effet été le responsable pour le groupe majoritaire à l’Assemblée Nationale du texte de loi qui en est à l’origine.

Dans la lettre qu’il a adressée à la Présidente Carole DELGA, le député Sébastien Denaja a souhaité proposer un nom qui tout à la fois, s’inscrive dans une histoire, exprime une identité commune, porte une ambition et possède une visibilité à l’international.

« Ce qui doit prédominer, c’est la recherche d’unité pour dénommer un territoire dont la richesse est néanmoins sa grande diversité. Si l’on veut un nom qui exprime une unité, il faut avoir l’audace de ne choisir qu’un seul mot plutôt que d’en juxtaposer plusieurs, permettant ainsi d’éviter que notre si beau territoire finisse par être désigné par un acronyme barbare. »

« Le nom que nous devons choisir doit transcender les identités multiples de notre territoire. Il doit les sublimer, les conjuguer sans en heurter ni n’en ignorer aucune. »

Compte tenu de ces éléments, le député Denaja considère qu’il convient d’écarter les noms qui, sans être illégitimes, ne sont pas en mesure de satisfaire les différents critères évoqués, et en particulier celui d’unité.  Au terme de sa démonstration, le député Denaja invite ainsi à réfléchir à dénommer notre grande région du beau nom de « Midi ».

En effet, « alliant ainsi les raisons du cœur et de l’esprit, « Le Midi » semble pouvoir nous permettre tout à la fois de nous enraciner dans une terre et une histoire tout en regardant vers la mer et en nous projetant ainsi dans un avenir commun.  Car en définitive, le canal du Midi auquel nous renvoie ce nom est un peu le « fleuve » de notre grande région. Nous épouserions ainsi le mode de raisonnement suivi au lendemain de la Révolution française pour désigner les nouvelles circonscriptions administratives départementales. »

« Le Midi est en mesure d’exprimer une identité commune, sans nier aucune des identités locales qui la composent, sans surtout n’en faire prédominer aucune au détriment des autres. Il est ainsi, et surtout, capable d’exprimer, par sa « neutralité », l’inscription de notre territoire dans une République une et indivisible. »

Le député Denaja invite tous les citoyens de la Grande Région à participer à la Consultation lancée par le Conseil Régional sur Internet et salue la démarche de démocratie participative initiée par la Présidente Carole Delga.

L’intégralité de sa lettre est disponible en cliquant ici

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s