Florensac, Pinet et Pomérols : des viticulteurs tournés vers l’avenir

J’ai continué, vendredi 16 septembre, ma « tournée des vendanges » en me rendant dans les caves coopératives de Florensac, Pinet et Pomérols, accompagné par M. Vincent Gaudy, maire de Florensac et vice-président du Conseil départemental de l’Hérault.florensac

En compagnie de Julien Raynaud, Président de la cave coopérative Les Vignerons de Florensac, nous avons pu participer activement aux vendanges d’une des parcelles mises à disposition par la Mairie auprès de jeunes viticulteurs florensacois. Cette mesure, pilotée par la cave coopérative, permet de redynamiser le milieu viticole et de mettre le pied à l’étrier d’une nouvelle génération de professionnels du vin.florensac-2

Si les vendanges sont, cette année, comme sur tout le vignoble héraultais, marquées par des volumes en baisse, gageons que la vitalité des coopérateurs saura maintenir la qualité des vins produits. ormarine

A Pinet, nous avons ainsi été reçus par le directeur de la cave de l’Ormarine Cyril Payon, ainsi que le directeur Paul Sagnier. La résistance des cépages locaux, notamment les picpouls, et les mesures de prévention prises par la cave devraient permettre aux coopérateurs une stabilité des revenus sur cette année, et ce malgré la baisse des volumes récoltés cette année.ormarine-2

Même constat aux Costières de Pomérols, où Joël Jullien, le Directeur, nous a reçu en fin de journée. Si la production est là aussi en diminution d’environ 30 % par rapport à l’an dernier pour cause de baisse de pluviométrie, la confiance perdure quant à la qualité du vin produit et en sa différenciation sur le marché.pomerols-4

Les présidents et directeurs de caves rencontrés restent donc confiants. La profession a su anticiper, investir, innover, notamment en se lançant dans un projet ambitieux d’irrigation qualitative des terres viticoles. Longtemps décriée comme une pratique ne correspondant pas à la nature de la vigne, le réchauffement climatique et le stress hydrique ont changé les perceptions des viticulteurs. C’est l’avenir même de leur profession qui dépend désormais de la gestion de la ressource en eau.pomerols-7

Je me battrai à leurs côtés pour que les projets d’irrigation, indispensables pour assurer la pérennité de notre vignoble, puissent aboutir pour le plus grand nombre et dans les meilleurs délais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s