La sécurité des Sétois comme de tous les citoyens de la 7ème circonscription : une priorité constante depuis 2012

Suite à l’entretien du syndicat Unité SGP-Police FO paru dans les colonnes Midi Libre ce jeudi 20 octobre 2016, le député Sébastien Denaja a souhaité apporter quelques précisions sur son investissement au service de la sécurité des Sétois et plus largement des citoyens de la 7ème circonscription de l’Hérault depuis 2012.

 Le droit à la sécurité est un droit fondamental. Consacré par la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 sous le nom de « droit à la sûreté », il est la condition même de l’exercice de tous les autres droits et libertés fondamentaux dans notre République. Il n’y a pas de liberté sans sécurité.

C’est pourquoi, dès mon élection en tant que député, je me suis investi avec force et constance pour renforcer les conditions de notre sécurité, en témoigne la subvention que j’ai décidé d’attribuer au titre de la réserve parlementaire aux commissariats de police d’Agde et de Sète dès le mois d’octobre 2012. Cette somme a permis l’achat, entre autres, de gilets tactiques, d’ordinateurs, de gants d’intervention, de GPS, de traceur, ou encore d’une caméra HD, améliorant ainsi les conditions d’investigation et d’élucidation des personnels de police de notre territoire et donc leur efficacité au quotidien.

Après avoir rencontré tous les acteurs de la sécurité au niveau local et départemental en 2013 (le Sous-Préfet de Béziers, le Préfet de l’Hérault, le Directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), les Commissaires d’Agde et Sète, le commandant de Brigade de Pézenas) j’ai plaidé auprès du Ministre de l’Intérieur pour que des renforts supplémentaires puissent être obtenus : grâce à mon intervention auprès du Ministère de l’Intérieur de l’époque, Manuel Valls, en 2014, ce sont 12 fonctionnaires de police pour Agde et quatre pour la circonscription de sécurité publique (CSP) de Sète-Frontignan qui y ont été affectés entre le printemps et la rentrée 2014.

En 2015, j’avais également obtenu avec le Commissaire Ducrettet des renforts saisonniers conséquents pour le commissariat d’Agde, confronté à une multiplication par 10 de sa population au cours de la période estivale, ampleur sans égale sur la circonscription.

A la fin de l’année 2015, grâce à une écoute bienveillante du cabinet du ministre de l’Intérieur, j’étais en outre parvenu à obtenir un renfort d’effectif de 5 nouveaux fonctionnaires sur la CSP de Sète-Frontignan, affectés en février 2016.

Enfin, à nouveau saisi par le responsable départemental de Unité SGP-Police FO au début de l’année 2016, je suis intervenu auprès du Ministre de l’Intérieur et du directeur départemental de la sécurité publique afin que le commissariat de Sète-Frontignan bénéficient de la montée en puissance de nos forces de l’ordre : je serai d’ailleurs reçu au Ministère de l’Intérieur le 9 novembre 2016 à ce sujet.

Comme par le passé, les responsables syndicaux des forces de police savent compter sur mon indéfectible soutien. J’invite d’ailleurs le Sénateur-Maire à se joindre à moi afin que nous puissions peser dans la discussion de tout notre poids : la sécurité des Sétois vaut bien cela ! La sécurité, c’est l’intérêt général.

Enfin, preuve de mon attachement à la sécurité de tous les citoyens de la circonscription, j’ai également œuvré pour la sécurité de celles et ceux qui relèvent d’une zone de gendarmerie (soit près du tiers d’entre eux) : mon implication en faveur de la création de la nouvelle caserne de gendarmerie de Marseillan, dont nous avons posé la première pierre l’an dernier, et du déménagement et de l’extension de celle de Servian, en témoignent.

Et les résultats sont là : la délinquance a reculé de -10,34 % dans les zones de Gendarmerie de la circonscription depuis 2012 (les cambriolages reculant pour leur part de 20%), celle-ci bénéficiant de plus de 10% de l’augmentation départementale des effectifs de gendarmerie.

Ces actions témoignent de mon attachement à la sécurité des Sétois et des citoyens de la 7ème circonscription, priorité constante de mon élection depuis 2012 : elles n’auraient pas été possibles si la sécurité́ ne faisait pas partie avec la justice et l’éducation des trois priorités pour lesquelles s’étaient engagés le Président de la République et la majorité parlementaire depuis 2012.

C’est pourquoi, si je comprends – et que je partage même – l’impatience exprimée par les policiers, il faut néanmoins reconnaître que la reconstitution de leurs forces prend du temps, après la véritable saignée qui s’était opérée entre 2007 et 2012. Alors qu’il n’y avait que 460 élèves dans les écoles de police en juin 2011, 5 ans plus tard en 2016, il y en a 4.600 ! 

Les délais incompressibles relatifs au recrutement et à la formation de ces personnels ne permettent leur arrivée sur le terrain que progressivement : or tout le monde conviendra que nos forces de sécurité se doivent d’être bien formées avant d’être opérationnelles.

Je suis en tout cas fier d’appartenir à la majorité parlementaire qui vote, chaque année depuis 4 ans, l’augmentation des crédits en matière de sécurité, permettant le recrutement de 500 policiers et gendarmes chaque année alors qu’il avait été supprimé plus de 13.000 postes entre 2007 et 2012, les crédits de la gendarmerie baissant d’ailleurs de 18 % entre 2006 et 2010.

Les annonces faites par le Président de la République suite aux attentats de 2015 permettront en outre la création de 5.000 emplois supplémentaires de policiers et de gendarmes d’ici 2 ans, portant le total des créations d’emploi de sécurité à 10.000 sur le quinquennat : cet effort considérable doit permettre de restaurer le potentiel des forces de sécurité intérieure au niveau qu’elles connaissaient en 2007.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s