Proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir : prévenir les actes de maltraitances animales et préserver les conditions de travail des salariés (Communiqué de Presse)

Après les incidents graves au sein des abattoirs du Vigan et d’Alès, l’Assemblée Nationale a mis en place en mars 2016 une commission d’enquête portant sur « les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français » à laquelle de nombreux parlementaires du groupe SER se sont associés.

Une proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir, examinée jeudi 12 janvier en séance publique, reprend certaines des 65 propositions inscrites dans le rapport de Jean-Yves Caullet pour l’amélioration du bien-être animal et des conditions de travail des salariés des abattoirs.

Les débats en commission ont été l’occasion de mettre en commun les différents points de vue, et le député Sébastien Denaja se félicite de l’attention particulière qui a été donnée à la prévention des actes de maltraitance animale mais aussi à la préservation des conditions de travail des salariés et de la compétitivité de nos abattoirs, ce qui doit permettre de préserver de nombreux emplois sur notre territoire.

C’est en ce sens qu’il s’est engagé, aux côtés de plusieurs collègues parlementaires, à soutenir un amendement à la proposition de loi qui met en place une expérimentation de la vidéosurveillance. Ce dispositif, qui durera un an à compter du 1er juillet 2017, permettra de mettre en œuvre un mécanisme de protection des animaux par vidéo, en préservant les conditions de travail et la dignité des salariés des abattoirs.

Il ne faut pas oublier l’importance, sur notre territoire, de ces abattoirs, indispensables outils au service d’une production et d’une consommation locale et du développement des circuits courts. Le député Sébastien Denaja tient par ailleurs à rappeler le travail de prévention et de sensibilisation effectué auprès des équipes de l’abattoir de Pézenas afin de garantir respect de l’animal et qualité de la production de proximité.

Cette proposition de loi en faveur du bien-être animal sera soutenue, complétée d’un dispositif concret et efficace, car elle porte la double exigence de l’éthique et du respect dû à ces salariés dont les conditions de travail doivent être garanties et améliorées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s