Projet VALDORA, une expérience d’élevage de daurades sauvages durable et raisonnée

dodo

Le jeudi 23 février je me suis rendu aux établissements Murex, à la pointe courte à Sète, pour rendre visite aux promoteurs du projet VALDORA, Messieurs Robert Rumeau, Kevin Henri et Denis Talano, projet qui a pour but la valorisation des daurades sauvages de l’étang de Thau.

Cet ambitieux projet, qui s’inscrit dans une démarche moderne et durable, a pour but de valoriser une particularité de la pêche de l’étang de Thau qui est la pêche de daurades vivantes. Encore au stade expérimental il a pour but de maintenir la ressource vivante dans des bassins, en gardant une concentration d’individus qui correspond à un élevage bio (pas plus de 15kg au m3) et de nourrir les daurades exclusivement avec des produits naturel (crabes vivants, moules).

Dans une logique de distribution en circuit court, cette initiative soutenue par des institutions telles que l’IFREMER ou le CEPRALMAR, a également une dimension européenne avec la collaboration des pêcheurs Sétois avec leurs collègues de la lagune d’Ortebello en Toscane.

Je ne peux que me réjouir de voir un tel projet naitre dans notre lagune car il conjugue une prise de conscience par les pêcheurs de la richesse de notre étang et une nécessité de préservation du milieu alliant pêche traditionnelle et modernité.

dodo-bis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s